Fin du Ramadan : célébration de l’Aïd el-Fitr à Dori

Ramadan 2017, photo de famille GI et Evêque

A l’instar des autres musulmans du Burkina Faso, la communauté musulmane de Dori a célébré la fête de l’Aïd el-Fitr ce dimanche 25 juin 2017. La grande prière, dirigée par l’Imam Mahamoudou Yaya CISSE, a eu lieu à la grande mosquée de Dori en présence d’une délégation de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori. Après la prière, une délégation de la communauté catholique dirigée par Mgr Laurent DABIRE s’est rendue à la grande mosquée pour manifester sa proximité et sa fraternité à l’endroit des musulmans.

Marquant la fin du mois béni de Ramadan, l’Aïd el-Fitr est un jour de fête pour les musulmans. Journée de fraternité, d’aumône, de pardon et de réconciliation, l’Aïd el-Fitr est une date importante pour les musulmans qui observent à cet effet un certain nombre de rituels parmi lesquels la pratique du takbîr (louanges, glorification d’Allah), le don de la Zakât al-Fitr (aumône de fin de Ramadan), faire la prière de l’Aïd, etc. Et comme l’a rappelé Mahamoudou Yaya CISSE, Imam de la grande mosquée de Dori, cette journée doit être une journée de joie pour tout le monde, c’est à ce titre chaque musulman ayant des moyens a cette obligation de venir en aide aux plus démunis afin qu’eux aussi puissent être en fête.

Dans l’après midi de cette journée, une délégation de la communauté catholique conduite par Mgr Laurent DABIRE, Evêque du diocèse de Dori s’est rendue à la grande mosquée où elle a été reçue par le Grand Imam. L’objet de cette visite de Mgr DABIRE, devenue une tradition pour ces deux communautés religieuses, était de présenter ses vœux de bonne fête au Grand Imam et à l’ensemble de la communauté musulmane et lui témoigner sa solidarité et sa fraternité à l’occasion de cet heureux événement. S’adressant à l’Imam, Mgr Laurent DABIRE a formulé que « ce mois que vous avez vécu dans la prière, le partage et la fraternité, nous souhaitons que les fruits et les bénédictions puissent descendre sur toutes les familles, musulmans comme chrétiens, à toutes ces personnes qui vivent ici afin que règnent la paix, la concorde et la fraternité. Ce matin à la messe, nous avons prié pour que Dieu exauce toutes les prières qui ont été faites pour que règnent la paix et la solidarité.»

Quantin Privat BAYALA
Chargé de communication/ UFC-Dori